fbpx

L’architecture headless devient vite un choix apprécié des entreprises qui cherchent à rationaliser leurs opérations numériques. Avec une configuration headless, le frontend et le backend d’un site Web ou d’une application sont découplées, ce qui permet une plus grande flexibilité et une meilleure évolutivité. Cette séparation des préoccupations facilite également l’intégration de nouvelles technologies et des mises à jour sans impact sur l’expérience utilisateur. Il est possible de passer à une configuration headless tout en conservant votre backend actuel. 

Pourquoi passer au headless commerce ?

L’un des principaux avantages du commerce headless est qu’il permet aux détaillants en e-commerce de mieux contrôler l’expérience de leurs utilisateurs. Avec les plates-formes d’e-commerce traditionnelles, le frontend et le backend sont étroitement couplés, ce qui signifie que toute modification du frontend nécessite également des modifications du backend. Avec le commerce headless, le frontend et le backend sont découplés, ce qui permet à l’entreprise d’apporter des modifications au frontend sans affecter le backend. Il en résulte une plus grande flexibilité et des temps d’itération plus rapides.

Une autre raison d’envisager le commerce headless est qu’il permet des intégrations plus faciles avec d’autres systèmes et plateformes. Les intégrations avec des outils tels que les systèmes CRM, les plateformes de réseaux sociaux et les outils d’automatisation du marketing peuvent être mises en œuvre beaucoup plus facilement et rapidement. Cela peut aider l’entreprise à mieux gérer ses relations avec les clients et à créer plus rapidement des expériences plus personnalisées.

Le commerce headless peut également être plus évolutif que les plates-formes d’e-commerce traditionnelles. Chaque composant du frontend et du backend peut être mis à l’échelle indépendamment, ce qui peut contribuer à réduire le coût global de fonctionnement de la plateforme e-commerce.

 

Il existe donc de nombreuses raisons de passer au headless. Mais pour commencer, il peut être plus facile de le faire en conservant votre backend actuel.

Comment passer au headless en maintenant votre backend actuel ?

Tout savoir sur l’essor du headless commerce

Découvrez les statistiques

 

Pourquoi conserver votre backend actuel ?

Passer au commerce headless tout en conservant votre backend actuel peut être la bonne décision pour vous, et ce, pour plusieurs raisons :

  1. Familiarité et stabilité : Votre équipe de développement a déjà l’habitude de travailler avec votre système back-end actuel. Le fait de conserver le backend existant peut assurer la stabilité des fonctionnalités du site Web et éviter les perturbations pendant la transition.
  2. Économie : La migration vers un nouveau système backend peut être un processus long et coûteux. Conserver le backend existant permet d’économiser des coûts et des ressources.
  3. Stockage des données : Le backend existant peut déjà contenir une grande quantité de données, comme les informations sur les clients, l’historique des achats et les informations sur les produits. Le passage à un nouveau système implique la migration de toutes ces données, ce qui peut être un processus complexe.
  4. Intégrations : Le backend existant peut être intégré à d’autres systèmes, tels que des passerelles de paiement ou des systèmes de gestion des stocks, qui devront être conservés.
  5. Personnalisation : Votre système backend est peut-être personnalisé ou possède de nombreuses fonctionnalités propriétaires que vous ne voulez pas perdre. L’utilisation d’une approche headless vous permet de continuer à utiliser votre système backend personnalisé existant tout en étant en mesure d’apporter des modifications au frontend si nécessaire.

Enfin, il se peut que vous ayez déjà un système backend qui fonctionne bien pour vous et que vous ne souhaitiez pas en changer. Quelle que soit la raison, conserver votre backend actuel est possible et n’entrave en rien votre capacité à passer à une architecture headless.

Front Commerce How to migrate from a monolith to headless commerce

Comment migrer d’un monolithe vers le headless commerce

Lire notre article

 

 

Comment passer au headless tout en conservant votre backend actuel ?

Si un site e-commerce souhaite passer à une architecture headless tout en conservant son backend actuel, il peut le faire en implémentant un frontend headless. 

Le frontend, qui est la partie d’un site Web ou d’une application tournée vers l’utilisateur, est responsable de l’affichage de l’interface. Il est responsable de la gestion des interactions avec l’utilisateur, des appels d’API et de l’affichage des données. Cela permet plus de flexibilité, d’évolutivité et de meilleures performances. Cela permet également d’utiliser plus facilement le même backend avec différentes présentations sur différents appareils ou plateformes.

Les étapes de l’adoption d’un frontend headless :

  1. Identifiez vos objectifs et vos exigences. Il s’agit notamment de déterminer les caractéristiques et les fonctionnalités qui seront conservées dans le backend et celles qui seront déplacées vers le frontend.
  2. Évaluez le backend existant pour vous assurer qu’il peut supporter l’architecture headless. Il s’agit notamment d’évaluer les capacités de l’API du backend, ainsi que sa capacité à gérer une charge et un trafic accrus.
  3. Créez un plan pour la façon dont le frontend communiquera avec le backend. Il s’agit notamment de décider de la structure et des points de terminaison de l’API, ainsi que des technologies qui seront utilisées pour construire le frontend.
  4. Construisez le frontend ou choisissez un fournisseur de frontend headless comme Front-Commerce. Construire un frontend avec une solution comme Front-Commerce est une manière rentable et efficace de développer votre headless frontend. Nous fournissons l’extensibilité, les intégrations préconçues, la flexibilité et des fonctionnalités spécifiques à l’e-commerce. Nous vous aidons à économiser du temps et des coûts de développement tout en vous fournissant des conseils et un support. 
  5. Testez ensemble le frontend et le backend pour vous assurer qu’ils fonctionnent correctement. Cela inclut la vérification des bogues et l’assurance que toutes les fonctionnalités fonctionnent comme prévu.
  6. Déployez le frontend et le backend dans un environnement de production. Cette étape consiste à déployer le frontend sur un serveur, tel qu’un réseau de diffusion de contenu (CDN), et le backend sur un serveur ou une plate-forme d’hébergement.
  7. Surveillez et entretenez le frontend et le backend pour garantir des performances optimales et corriger les éventuels bogues.

Ces étapes diffèrent en fonction de la complexité du site Web, de la taille de l’équipe, des technologies utilisées et des ressources disponibles. Vous voulez savoir comment donner le coup d’envoi de votre projet headless ? Contactez-nous dès maintenant pour discuter avec des experts headless !

M-Commerce: The Ultimate Guide

Saviez-vous que le M-Commerce dominera dans les années à venir ?

LIRE NOTRE RAPPORT

 

 

SHARE